0

Pandémie de coronavirus, vers quel futur ?

Le coronavirus a fait couler beaucoup d’encres depuis ces cinq derniers mois. Contaminant la quasi-totalité des pays, il est encore aujourd’hui la principale source d’inquiétude du monde scientifique. Bien que de plus en plus de pays aient entamé des procédures de déconfinement progressif, l’avenir du monde face à ce virus reste encore flou.
Pour la plupart des scientifiques, trois scénarios sont envisageables. Ils sont basés sur les données recueillies des anciennes pandémies. Ils présentent un point commun: chacun prévoit une durée minimum d’un an.

Premier scénario : une succession de vagues de contamination

Ce premier scénario met en scène une succession de plusieurs vagues de contamination du coronavirus après la première qui a débuté ce printemps. Ces apparitions se feront sur une période de 12 à 24 mois, sur un intervalle constant. L’ampleur de la contagion diminuera progressivement. Cependant, des mesures particulières devront être prises pour limiter la contamination.

Deuxième scénario : apparition de deux vagues de contamination majeures

Ce deuxième scénario prévoit encore deux grandes vagues de contamination. La première se produira probablement lors de la rentrée, ou au plus tard au début de l’hiver. Elle sera suivie par une autre moins importante en 2021. Pour ces deux vagues, la mise en place des mesures barrières sont obligatoires pour une bonne gestion de la contamination.

Dernier scénario : vers une extinction lente

Ce dernière scénario ne met plus en scène des vagues de contamination, mais propose plutôt une atténuation progressive du virus. Il n’y a aucun schéma bien défini pour ce dernier cas possible. Pour faire simple, ce scénario propose un virus toujours présent dans la société mais qui ne fera plus autant de dégât. Les patients hospitalisés seront de plus en plus rares. Il ne sera plus nécessaire de mettre en place des mesures particulières.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *