0

Préconiser la mobilité pour éviter les jambes lourdes en été

La mauvaise circulation sanguine est le facteur principal des sensations de jambes lourdes. La forte exposition au soleil favorise également la dilatation des veines et des valvules en saison estivale. Voici ces sports qui permettent de prévenir l’enflement des jambes en saison estivale.

Quelles activités privilégiées pour éviter ce problème ?

La pratique régulière d’activités physiques est un remède simple et efficace contre les jambes lourdes. Des activités accessibles à tous existent pour assurer une circulation fluide de votre sang à savoir la marche rapide, le vélo, les sports aquatiques et la gymnastique qu’il faut faire en période estivale. Une marche rapide et régulière permet en effet d’activer la pompe veineuse pour propulser le sang vers le haut. Par ailleurs, les sports aquatiques comme la natation ou l’aquabike favorisent le travail des veines musculaires. Pour cela, la pression externe de l’eau masse les tissus des jambes et tonifie le retour veineux. Pour ce qui est de la pratique du vélo, elle réveille les muscles et permet d’éviter la stagnation du sang au niveau des jambes. La gymnastique quant à elle, est idéale pour activer la pompe veineuse des mollets. Grâce à différents mouvements simples, vous stimulez la pompe plantaire et améliorez la circulation sanguine de tout votre corps.

Jambes lourdes : comment les traiter ?

Les massages réguliers ne suffisent pas à calmer les sensations de jambes lourdes. En cas de persistance des douleurs, consultez directement un médecin ou traitez-les vous-même. Cependant, opter avant tout pour la phytothérapie qui est un traitement naturel. Elle consiste à appliquer des plantes médicinales précises sur les zones de stagnation sanguine. Certaines plantes servent à produire des tisanes ou des décoctions à prendre sous une certaine dose afin de calmer la douleur provoquer par la jambe lourde ou à soulager l’enflement des veines. Même si aucune étude précise ne témoigne l’efficacité des plantes, certains végétaux comme le marronnier ou le petit houx ont fait leurs preuves. D’ailleurs, la majorité des médicaments conventionnels utilisés à cet effet sont issus de ces plantes. Dans tous les cas, la consultation médicale est toujours nécessaire si les douleurs persistent.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *