0

Que savoir sur l’hypothyroïdie chez le nouveau-né ?

L’hypothyroïdie survient lorsque la production des hormones thyroïdiennes est en baisse importante. Etant donné que ces hormones ont, entre autres choses, pour rôle de contrôler la vitesse des battements du cœur et de la régulation de la température du corps, le manque d’hormones thyroïdiennes va ralentir considérablement les fonctions vitales de la personne. C’est malheureux, mais un nouveau-né peut aussi souffrir d’hypothyroïdie.

Les causes de l’hypothyroïdie congénitale

Les sites comme celui-ci parlent longuement de l’hypothyroïdie chez les adultes. Or, les bébés peuvent aussi souffrir de cette affection. Les trois causes principales d’hypothyroïdie congénitale sont :
– l’absence pure et simple de thyroïde chez le bébé,
– le développement de la thyroïde au mauvais endroit
– le développement insuffisant de la thyroïde.

Il peut arriver qu’un nouveau-né souffre d’hypothyroïdie alors qu’il a bien une thyroïde. Le seul souci, c’est que l’organe ne produit pas assez d’hormones thyroïdiennes.

L’hypothyroïdie congénitale de certains bébés s’explique aussi par l’importante carence en iode de leurs mères. Les médicaments pris ou les traitements suivis par la mère peuvent aussi entraîner l’hypertrophie de la thyroïde ou une hypothyroïdie temporaire chez son bébé.

L’hypothyroïdie d’un nouveau-né peut aussi s’installer lorsque l’hypophyse ne s’est pas formée normalement. L’hypophyse n’est ainsi pas capable de stimuler la thyroïde de manière à ce que celle-ci produise suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie congénitale ?

Comment savoir si un nouveau-né souffre d’hypothyroïdie congénitale ? En France, dès ses 3 jours de vie, bébé fait l’objet d’un dépistage d’hypothyroïdie. S’il est positif, un traitement est tout de suite mis en place. Ce qui veut dire que le nouveau-né n’a pas le temps de présenter des symptômes. Chez les nouveau-nés qui n’ont pas été dépistés, les symptômes suivants doivent vous alerter : une difficulté de succion, un manque de tonus total, une peau jaune ou un peu marbrée. Si votre bébé présente ces signes, rendez-vous tout de suite à l’hôpital. Le personnel médical peut faire un diagnostic pour confirmer ou infirmer l’hypothyroïdie. Si jamais un nouveau-né n’a pas été pris en charge, avec le temps, il va présenter un retard de développement psychomoteur.

En quoi consiste le traitement de l’hypothyroïdie congénitale ?

Le traitement a pour objectif de compenser la déficience en hormones thyroïdiennes. Donc, on administre au bébé des hormones thyroïdiennes de substitution. Ces hormones sont sous forme de lévothyroxine, aussi appelé thyroxine T4. Pendant les premiers mois, c’est la lévothyroxine en gouttes qui est prescrite. Puis entre 6 et 12 mois, on lui propose des comprimés sécables. L’intérêt de ces comprimés est qu’ils sont plus stables, donc, plus efficaces. Mais le traitement ne s’arrête pas là. L’enfant doit être suivi toute sa vie, et ce, par un spécialiste. Pour les nouveau-nés qui ont été dépistés très tôt et qui ont reçu le traitement adéquat rapidement, ils ne risquent aucun retard de développement et peuvent mener une vie tout à fait normale.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *