0

Santé et psycho, quand les films d’horreur permettent d’avoir une bonne santé

Si pour certains, regarder des films d’horreur est une véritable passion. Pour d’autres par contre, c’est loin d’être une partie de plaisir. La majorité des cinéphiles évitent d’ailleurs ces films de peur de ne pas trouver le sommeil pendant des semaines. Mais selon les psychologues, regarder des films d’horreur contribuerait à avoir une bonne santé.

Pour une montée d’adrénaline

Plusieurs solutions permettent d’évacuer le stress accumulé au quotidien. On peut citer entre autres le sport, les spas et les massages, etc. Mais selon les psychologues, l’adrénaline serait la solution la plus efficace. Raison pour laquelle actuellement, plusieurs spécialistes commenceraient à prodiguer les jeux d’argents et les films d’horreur à leurs patients (en veillant toutefois à appliquer une certaine modération).
Pendant le visionnage d’un film d’horreur, la personne secrète un fort taux d’endorphine. L’endorphine agit dans le corps comme une drogue et permet de réguler la pression artérielle et d’éviter le plus possible les AVC.

Un patient plus vigilant

Le fait de regarder des films d’horreur aide à être plus vigilants. Cela va de soi dans la mesure où les sens restent en alerte pendant un certain temps. Les 6 sens sont à leurs apogées, et les neurones du cerveau sont plus vifs. Une personne regardant habituellement des films d’horreur serait plus à même de prendre une décision en toute objectivité et plus minutieuse dans l’étude de son environnement.

Une qualité de sommeil plus optimale

Généralement, une personne qui visionne un film d’horreur a du mal à s’endormir. Pourtant, contrairement à certaines allégations, les études ont démontré que ces films aideraient à mieux dormir la nuit. Une fois les peurs irrationnelles mises de côté, le patient plonge dans un sommeil paradoxal d’une meilleure qualité, sans éveil nocturne fréquent. Le matin, il sera non seulement de bonne humeur, mais aura également un teint éclatant. Si les médecins conseillent aux patients de dormir 8 heures par jour, c’est pour que le cortex préfrontal soit à son maximum au réveil.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *